miércoles, 28 de diciembre de 2016

L'arrêt de la CJUE: un grand triomphe pour la cause sahraouie, la politique expansionniste marocaine rejetée

sahara press service http://www.spsrasd.info/news/fr/articles/2016/12/28/6250.html

L'arrêt de la CJUE: un grand triomphe pour la cause sahraouie, la politique expansionniste marocaine rejetée

Lima, 28 déc 2016 (SPS) L’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) qui a conclu que les accords d’association et de libéralisation entre l’UE et le Maroc ne sont pas applicables au Sahara occidental constitue "un grand triomphe pour la justice et la cause sahraouie", a écrit mercredi l'analyste international, Ricardo Sanchez Serra.
"La décision historique de la Cour de justice de l'Union européenne constitue un grand triomphe pour la justice et la cause sahraouie", a estimé Ricardo Sanchez Serra dans une contribution publiée dans le journal péruvien La Razon, notant qu'"encore une fois, la CJUE a fait savoir au monde que le territoire du Sahara occidental ne fait pas partie du royaume féodal" du Maroc.
"Cette décision de la CJUE a rejeté la politique expansionniste marocaine", a soutenu l'analyste international.
Il a rappelé l'avis de la Cour internationale de Justice à La Haye, stipulant que "les éléments et renseignements portés à sa connaissance n'établissent aucun lien de souveraineté territoriale entre le territoire du Sahara occidental et le Royaume du Maroc".
"Par conséquent, la Cour conclut qu'il n'a pas trouvé de liens juridiques de nature qui peuvent influer sur la mise en œuvre de la résolution 1514 (XV) de l'Assemblée générale de l'ONU relative à la décolonisation du Sahara occidental et, en particulier, au principe de l'autodétermination à travers l'expression libre et authentique de la volonté du peuple du territoire (sahraoui)", a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, Sanchez Serra, a indiqué que "la cause sahraouie a triomphé, parce que la justice, l'histoire et le droit international étaient avec elle."
"Pour le plus grand juriste international, espagnol Carlos Ruiz Miguel, la décision de la Cour européenne qui est définitive est la plus grande défaite depuis 1975 pour Le Maroc", a-t-il, en outre, souligné. (SPS)